Premières impressions sur la Ford Mustang Ecoboost

L’heure n’est pas encore à l’essai complet de la Ford Mustang Ecoboost, lequel arrivera pourtant très bientôt sur CAMM. En attendant, je vous offre mes premières impressions au travers de deux vidéos présentant le design général de la Mustang, son confort intérieur ou encore son bruit… sans oublier mes premiers sentiments sur le moteur, la boîte de vitesses et les différents modes de conduite. Attachez vos ceintures !

Le 18 mai dernier, j’eus la chance de réceptionner ma nouvelle Ford Mustang Ecoboost après environ sept mois d’attente. Construite exclusivement aux Etats-Unis (à Flat Rock dans le Michigan) d’où elle est importée par bateau, la sportive rencontre actuellement un succès retentissant dans toute l’Europe. Par conséquent, les délais de livraison actuels s’allongent de plus en plus — la capacité de production de l’usine pour le vieux continent étant limitée — et s’élèvent aujourd’hui à un an ! Décidément, je pense l’avoir commandée à temps…

Ci-dessous, mes premières impressions sur la Ford Mustang Ecoboost. Et je ne vous parlerai pas encore de puissance, la voiture étant toujours en rodage. Mais de ce que je peux déjà en dire, la Mustang étonne par son gabarit hors norme (1,91 m de large), son énorme capot parfaitement visible derrière le volant, ses feux arrière uniques en leur genre, la musculature de ses épaules extrudées et de manière générale, son incroyable prestance sur la route. La Mustang fait tourner presque toutes les têtes et c’en est parfois presque gênant !

A l’intérieur, la Ford Mustang offre un excellent confort avec des sièges enveloppants, souples et mous : on s’y enfonce relativement bien et les longs trajets se révèlent particulièrement agréables (pour autant que l’on apprécie ce type de confort). Les suspensions ne sont pas trop fermes, leur débattement est similaire à celui d’une berline familiale. Quant au look de l’habitacle, il est bien évidemment très « américanisé » et « supersized » avec quelques matériaux de bonne qualité et d’autres un poil décevants. Quant au bruit, celui-ci s’avère plus agréable que ce à quoi je m’attendais. Sur le web, les critiques étaient plutôt acerbes concernant la mélodie du quatre cylindres turbocompressé. Et oui, il ne faut pas s’attendre au gloussement d’un V8 ! Pour autant, le petit 2,3 L Ecoboost chante tout de même bien et offre quelques vocalises appréciables, même à bas régime. Je vous laisse en juger dans la vidéo ci-dessous !

Au volant, j’aborde à nouveau la question du gabarit de la Ford Mustang qui peut poser quelques problèmes dans la circulation. Un seul mot d’ordre : vigilance ! A bord d’un véhicule si large, il est nécessaire d’anticiper au maximum et d’éviter de prendre le moindre risque quand la chaussée se rétrécit. Dès lors, patience et courtoisie sont de rigueur. Par ailleurs, même si je n’ai pas encore pu « pousser » la bête au maximum de ses capacités, je peux déjà affirmer que l’on peut très rapidement atteindre les vitesses réglementaires en poussant chaque rapport jusque 3.000 tours/minute — un grand merci au turbocompresseur. Et ça, c’est vraiment agréable : on accélère rapidement alors qu’on roule sur un filet de gaz ! Enfin, je termine ma seconde vidéo par quelques premiers essais avec la boîte automatique, son mode Sport et ses palettes au volant. Une invitation à la débauche que l’on déclinera poliment… pour le moment. A très bientôt pour la suite !

3 commentaires

  • Bonjour,je viens de recevoir la mienne et du rêve américain je suis passé très vite au cauchemar américain 600km et déjà des problèmes de boîte elle fait du bruit très désagréable et alors regarde les règles carrosserie et les finitions, plus toute les ondulations dans le pressage des pièces carrosserie, le capot qui tremble à 120km/h et plus, cette voiture m’a déçu au plus haut point un défaut ça arrive mais là c’est la voiture le défaut.
    40000 pour ça!!!
    Pour que tu sache où chercher je vais faire des photos ci tu les veux pas de problème.
    Bonne continuation.
    Eric

    • Jérémie Chevalier

      Aïe je suis désolé de lire cela… Alors c’est vrai que concernant la qualité des pièces de carrosserie et de leur assemblage, on est vraiment loin des standards européens ! Les pièces sont mal ajustées, je confirme, et j’ai même quelques défauts de mise en peinture. Pareil pour le capot qui tremble à grande vitesse, d’ailleurs quand je lave la voiture et que je passe l’éponge au niveau du capot, on peut sentir son « élasticité »… Mais je m’y étais préparé, ayant vu dans d’autres vidéos que des voitures comme les Corvette ou Camaro avaient ces mêmes soucis de carrosserie. Par contre pour la boîte, là c’est vraiment embêtant. C’est la boîte automatique ou manuelle ? Sur Ecoboost ou V8 ?

      • Bonjour, tu étais préparé mais pas moi j’avais une Peugeot Rcz de 5 ans et malgré sont pédigrée français aucun problème juste un feux en garantie et une moulure lèche vitre et je dois dire que aucun de mes véhicules même japonais ne mon déçu autant que là mustang.
        À oui ma boîte est manuel 6 rapport sur l’ecoboost, et le pire est que le problème est connue mais il n’ont pas de directive pour y remédier alors on laisse courir et je ne sais pas ci tu t’es coucher sous l’arrière de la voiture moi je l’ai fait pour regarder comment installer mon échappement et la j’ai vue une veille occasion peinte en noir et même pas bien faite ??même l’échappement est peint s’est dégelassent.
        Et tout ça est dommage car la ligne est superbe et partout où tu passe elle est regarder et les gens t’interpelle, suis-je trop méticuleux peut-être ? Déformation professionnelle je suis carrossier.
        On Véra là suite
        Bonne continuation et bonne m…. Avec t’as mustang

Répondre à Jérémie Chevalier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *