Nouvelle Honda Civic Type-R : Voici ce qui change !

Après deux concept-cars et de multiples annonces, Honda lève le voile sur sa nouvelle Civic Type-R, version la plus délurée de cette mythique berline compacte. Gros chamboulement au programme : la bête adopte, pour la première fois de son histoire, un moteur turbocompressé… Les performances annoncées sont forcément époustouflantes !

Comme à l’accoutumée, le constructeur japonais Honda a pris le temps nécessaire en vue de développer la version la plus sportive de sa berline compacte dite « hatchback », la Civic, dans le but de nous fournir la meilleure expérience de conduite possible. La neuvième génération de ce véhicule mythique profite de son récent lifting de mi-parcours afin d’introduire une version « Type-R » bien connue des amateurs de la marque. L’on se souvient de la relative déception des inconditionnels de cette légende roulante alors que la huitième génération (FN2) proposait, pour sa mouture endiablée, un moteur pratiquement identique à la précédente (EP3) avec seulement… un cheval de plus. De 200 chevaux pour la septième génération de Civic Type-R, l’on était donc passé à 201, alors que le 0 à 100 km/h gagnait deux petits dixièmes de seconde (6,6 secondes contre 6,8). Plus question de continuer avec ce bloc vieillissant, surtout depuis que la concurrence a nettement pris ses distances : 220 ch pour la VW Golf GTI (300 ch pour la Golf R), 240 ch pour l’Alfa Romeo Giulietta Quadrifoglio Verde, 265 ch pour la Renault Mégane RS, 270 ch pour la Peugeot 308 GTI, 280 ch pour l’Opel Astra OPC ou la Seat Leon Cupra et plus de 320 ch pour la toute nouvelle Ford Focus RS. Fort heureusement, les ingénieurs de chez Honda ont travaillé d’arrache-pied avec pour seul objectif de revenir sur le podium des compactes sportives du segment C.

Jeu des 7 différences entre une Civic ordinaire et sa version délurée.

Pour ce faire, la première innovation de cette nouvelle Civic Type-R est sans conteste son moteur : un bloc de deux litres… turbocompressé ! Grande surprise pour un constructeur n’ayant jamais eu recours au turbo pour ses moteurs à essence, ce 2.0 L VTEC TURBO à injection directe est ainsi annoncé avec une puissance d’environ 310 ch à 6.500 tr/min pour 400 Nm de couple dès 2.500 tr/min (valeurs à confirmer officiellement). Avec une zone rouge annoncée à 7.000 tr/min, la compacte abattrait le 0 à 100 km/h en 5,7 secondes et atteindrait une vitesse de pointe de 270 km/h. Couplé à une boîte manuelle à six rapports, ce nouvel organe délivrera toute sa fougue aux seules roues avant – et non aux deux trains roulants comme Ford ou Volkswagen en ont fait le choix. En outre, ce bloc motopropulseur sera à la fois le plus puissant jamais utilisé par Honda dans un véhicule de série ainsi que le premier de la gamme « Earth Dreams Technology » à équiper une voiture de haute performance. Cela étant, le constructeur japonais n’hésite pas à parler d’une « nouvelle ère de performances » (sic) qui débutera avec la mise en circulation de cette nouvelle Civic Type-R. Par rapport à la précédente génération, celle-ci gagne donc plus de 100 chevaux, 0,9 secondes à l’épreuve du 0 à 100 km/h et 207 Nm de couple maximal supplémentaire – disponible à 2500 tr/min plutôt qu’à 5600. Seul le rupteur glisse de 8300 tr/min à 7000 sur la nouvelle mouture, turbocompresseur oblige. Par contre, le véhicule risque bien d’être outrageusement pénalisé par le système de taxes wallon : pour une telle puissance, la TMC (mise en circulation) sera de… 4957 € !

Extérieurement, le traitement « Type-R » offre à la Civic divers éléments esthétiques et aérodynamiques plus ou moins exubérants, lesquels ne plairont certainement pas à tous les passionnés d’automobile – et ce bien que ce modèle de production se soit assagi par rapport aux deux concepts présentés antérieurement. Dès lors, la sportive se destine principalement à un public jeune et amateur de véhicules tape-à-l’œil. De nombreux essais sur circuit (Suzuka et le Nürburgring), en soufflerie et via simulation informatique ont débouché sur une importante optimisation de l’aérodynamisme améliorant ainsi l’appui et la stabilité à haute vitesse et dans les virages tout en limitant la traînée. En témoignent notamment l’imposant aileron arrière ainsi que le large diffuseur laissant à peine deviner un dessous de caisse pratiquement plat, facilitant la circulation de l’air et réduisant la portance. A l’avant, on retrouve des calandres supérieure et inférieure en nid d’abeilles élargies laissant s’engouffrer un plus grand volume d’air ainsi qu’une lame de spoiler canalisant et dirigeant au mieux son flux. Élargies, les ailes avant éventées permettent d’évacuer la chaleur du moteur ainsi que celle des freins Brembo agrippant des disques ventilés et percés de 350 mm (contre 300 mm pour l’ancienne génération). Les jantes de 19 pouces, chaussées en 235/35/R19, viennent parfaire la motricité du train roulant tout comme l’accroche du train arrière.

Comparaison en 3/4 arrière entre la Civic Sport (déjà disponible) et la future Type-R.

Gage de l’héritage d’une longue lignée de « Type-R », la couleur rouge est intensément mise à l’honneur dans l’habitacle. Les sièges baquets en sont le meilleur exemple manifeste. Si leur capitonnage en daim flashy pourra en rebuter plus d’un, le maintien latéral qu’ils procurent semble quant à lui excellent… reste à juger de leur confort ! Alors que le levier de vitesse se pare d’un pommeau en aluminium poli, le volant sport en cuir fait la part belle aux surpiqûres rouges. Une couleur que l’on retrouvera encore sur l’insert horizontal du tableau de bord ainsi qu’au cœur du halo de l’éclairage ambiant. Par ailleurs et afin de conforter ses attributions sportives, cette Civic se dote d’un système de suspensions adaptatives contrôlant chaque roue indépendamment et censé assurer à la fois une excellente tenue de route dans les virages ainsi qu’un confort de roulage au cours des trajets quotidiens. A l’avant, la suspension à deux axes a pour effet de réduire l’influence du couple sur la direction de 50% par rapport au modèle standard alors qu’à l’arrière, la traverse en H spécifique améliore la rigidité du roulis de 180%. De quoi grandement améliorer la stabilité tant à haute vitesse que dans les courbes, alors que l’inscription en virage sera facilitée par une direction électrique variable.

L’aile avant élargie de la version Type-R, comparée au modèle standard.

Pour encore plus de sensations sportives, notamment sur circuit, Honda offre pour la première fois la possibilité d’adapter les paramètres de direction, de suspension et de réponse moteur par la pression d’un simple bouton « +R ». Comme l’on peut s’en douter, ce mode réduit l’assistance de la direction pour la rendre plus communicatrice, améliore la réactivité de la pédale d’accélération (donc la disponibilité du couple) et durcit l’amortissement de 30% pour une agilité accrue. Enfin, Honda annonce la disponibilité d’un pack d’options « GT » rehaussant la sportive d’équipements fonctionnels appréciables au quotidien comme les détecteurs d’obstacle, les phares et essuie-glaces à activation automatique, la navigation GPS Garmin, le système multimédia Honda Connect ou encore la climatisation automatique dual zone. Le pack fait également place à la sécurité avec l’adjonction de divers systèmes d’avertissement (collision imminente, franchissement de ligne, présence d’un véhicule dans l’angle mort) et d’assistance (feux de route automatiques, freinage automatique en ville et reconnaissance des panneaux de signalisation). La présence du pack GT est par ailleurs décelable sur la Civic Type-R par ses fines bandes rouges soulignant à la fois la jupe de pare-choc avant et le diffuseur arrière.

Enfin, quoi de mieux pour introduire une nouvelle sportive sur le marché qu’un record du monde ? C’est ce que le constructeur japonais a fièrement réussi en réalisant le tour le plus rapide de la mythique « Nordschleife » du Nürburgring pour un véhicule à traction avant (FWD) : 7 minutes, 50 secondes et 63 centièmes. Le précédent record, se chiffrant à 7 minutes, 54 secondes et 36 centièmes, était détenu par le français Renault et son incroyable Mégane RS 275 Trophy-R. Ce nouveau record établi par Honda est tout de même à nuancer, celui-ci ayant été chronométré à l’aide d’un véhicule de pré-production. Le constructeur pourra-t-il réitérer l’exploit avec un véhicule de série ?

Le rendez-vous est pris pour l’été 2015 ! Pour vous faire patienter, vous trouverez ci-dessous quatre vidéos promotionnelles publiées par Honda, notamment l’enregistrement du record sur le Nürburgring.

Source : Communiqué officiel Honda Europe.
Crédit photos : Honda Motor Co., Ltd.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *