La BMW Série 1 s’offre (déjà) un lifting… réussi !

Après un peu plus de trois ans de service, la BMW Série 1 (F20) bénéficie de profondes retouches esthétiques tant à l’avant qu’à l’arrière, faisant taire les critiques à son égard tout en continuant son offensive sur un segment de plus en plus prisé.

comp2La semaine passée, BMW a officialisé le lifting de sa Série 1 (F20/F21) – lequel se faisait sentir depuis quelques mois déjà suite à de nombreux spyshots (photos espion) laissant supposer qu’une telle mise à jour cosmétique était en chantier… et en approche. Après à peine plus de trois ans de service, le constructeur bavarois s’est donc décidé à corriger en profondeur le visuel avant et arrière de sa berline compacte, et ce malgré un certain succès commercial. Est-il nécessaire de rappeler qu’à l’été 2011, cette nouvelle Série 1 avait déchaîné les passions suite à son esthétique discutable. A l’avant, les optiques semblaient disproportionnées par rapport à de trop petits naseaux emblématiques, s’étalant largement sur les ailes, affichant un regard triste et mettant un peu trop en avant une proéminence de l’ensemble qui rompait radicalement avec les codes stylistiques habituels de BMW. A l’arrière, les feux furent accusés d’un dessin très proches de la Volkswagen Polo et manquaient assurément d’originalité. Seuls le profil et surtout l’habitacle sauvèrent la mise. BMW avait alors parié gros sur le renouvellement de sa petite berline en osant un style nouveau, en visant une clientèle jeune, à la fois sportive et urbaine (à l’image de ses finitions éponymes). Les passionnés de la marque à l’hélice furent soulagés de constater que la nouvelle Série 2, qui n’est autre qu’une Série 1 coupé, n’a pas adopté la proue de cette F20. Il en fut de même pour la variante « Active Tourer » de la Série 2.

comp1Depuis lors, le constructeur de Munich a décidé de redresser la barre en offrant un lifting portant justement essentiellement sur l’avant et l’arrière du véhicule. Et quel lifting ! Les blocs optiques ont été entièrement redessinés et s’avèrent plus fins, plus profilés. Les naseaux semblent beaucoup moins plongeants grâce à un dessin du pare-chocs plus dynamique et agrémenté de larges prises d’air. L’ensemble paraît beaucoup plus fluide, plus cohérent, plus proportionné. Par ailleurs, le regard de cette Série 1 est désormais relativement plus proche de celui de ses grandes sœurs que sont les Séries 3 et 5. Même constat à l’arrière, où les feux jouissent d’une toute nouvelle silhouette rappelant la récente Série 4. A l’intérieur, l’on retrouvera essentiellement le nouveau système multimédia BMW Connected Drive. L’habitacle ne connaît aucune modification majeure, et c’est tant mieux, celui-ci étant particulièrement réussi et offrant une bonne ergonomie d’ensemble.

Parmi les nouveautés, dites adieu aux phares au xénon. La seule alternative à l’halogène de série est la technologie LED qui confère un très beau regard à cette Série 1 tout en fournissant un éclairage plus net et plus intense tout en augmentant le champ de vision. Une option facturée 810 €, ou 1.540 € pour bénéficier des feux adaptatifs complets. Les systèmes de navigation conservent leurs tarifs élevés, à savoir 1.350 € pour le système « Business » et 2.330 € pour sa variante « Professional ». Quant au Connected Drive permettant d’obtenir divers services en ligne via Internet, il se facture sous forme d’un abonnement de trois ans pour 365 €. Ajoutez-y 110 €, et vous pourrez carrément surfer sur Internet et effectuer des recherches sur Google (entre autres) pendant un an.

Du côté des motorisations, l’offre est tout simplement pléthorique. Impossible de ne pas trouver son bonheur parmi les configurations suivantes :

  • Pour l’essence :
    • 116i (à partir de 22.450 €) : 80 kW (109 ch) pour 180 Nm de couple et 116 à 126 g/km de CO2 ;
    • 118i (à partir de 24.300 €) : 100 kW (136 ch) pour 220 Nm de couple et 125 à 133 g/km de CO2 ;
    • 120i (à partir de 26.400 €) : 130 kW (177 ch) pour 250 Nm de couple et 132 à 139 g/km de CO2 ;
    • 125i (à partir de 32.700 €) : 160 kW (218 ch) pour 310 Nm de couple et 148 à 151 g/km de CO2 ;
    • M135i (à partir de 41.550 €) : 240 kW (326 ch) pour 450 Nm de couple et 188 g/km de CO2.
  • Pour le diesel :
    • 114d (à partir de 23.150 €) : 70 kW (95 ch) pour x Nm de couple et 109 à 112 g/km de CO2 ;
    • 116d EfficientDynamics (à partir de 24.150 €) : 85 kW (116 ch) pour 270 Nm de couple et 89 à 101 g/km de CO2 ;
    • 116d (à partir de 24.150 €) : 85 kW (116 ch) pour 270 Nm de couple et 97 à 107 g/km de CO2 ;
    • 118d (à partir de 26.200 €) : 110 kW (150 ch) pour 320 Nm de couple et 104 à 114 g/km de CO2 ;
    • 120d (à partir de 28.150 €) : 140 kW (190 ch) pour 400 Nm de couple et 113 à 124 g/km de CO2 ;
    • 125d : à venir.

Les 118d, 120d et M135i disposent par ailleurs du système xDrive en option (quatre roues motrices)

Les tarifs cités sont applicables en Belgique.

Source : Communiqué officiel BMW GROUP PressClub Global.
Crédit photos : © BMW AG.

P90171247_highRes P90171251_highRes P90171253_highRes P90171256_highRes
P90171262_highRes P90171265_highRes P90171266_highRes P90171276_highRes
P90171280_highRes P90171285_highRes P90171287_highRes P90171292_highRes
P90171294_highRes P90171303_highRes P90171317_highRes P90171319_highRes
P90171584_highRes P90171585_highRes P90171601_highRes P90171602_highRes
P90171603_highRes P90171604_highRes P90171605_highRes P90171606_highRes
P90171607_highRes P90171608_highRes P90171618_highRes P90171626_highRes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *