Des oldtimers de rêve avec le Rotary Club Dour-Quiévrain-Haut-Pays

Pour la deuxième année consécutive, CAMM vous emmène dans la cour du Château de Montignies-sur-Roc où le Rotary Club Dour-Quiévrain-Haut-Pays organisait, ce 28 août 2016, sa traditionnelle « Garden Party ». L’occasion de (re)découvrir, en vidéo cette fois, les superbes véhicules ancêtres qui participaient au Rallye des Deux Parcs et terminant leur course dans ce noble cadre champêtre ! Etes-vous prêt(e)s à voyager dans le temps ?

C’est un rendez-vous estival incontournable pour les habitants de la région des Hauts-Pays (Belgique) : chaque année, le Rotary Club organise une « Garden Party » au cœur du domaine du Château de Montignies-sur-Roc, propriété du Baron de la Motte Baraffe depuis plus de cinquante ans. Les larges étendues verdoyantes, entourant la somptueuse demeure empreinte d’histoire, se prêtent à merveille à l’organisation de cet événement convivial et animé. Un barbecue géant, auquel de nombreux habitants participent activement en apportant divers accompagnements faits maison, est traditionnellement organisé sous le vaste chapiteau érigé pour l’occasion.

Sous les notes entraînantes d’une musique jazzy, les convives se retrouvèrent autour d’un apéritif coloré avant de pouvoir prendre part au banquet festif. Une ambiance d’autant plus folâtre que le soleil et les températures de saison firent intégralement partie de cette journée du 28 août 2016. Mais pour les passionnés d’automobile, la clé de voûte de cette journée fut sans conteste la présence de nombreux véhicules ancêtres aux abords du Château et de ses attrayantes dépendances. En effet, le « Rallye des Deux Parcs » — organisé en circonstance — s’achève chaque année sur le domaine châtelain alors que les invités contemplent, le sourire aux lèvres, l’arrivée de superbes véhicules faisant l’un après l’autre une entrée triomphale aux portes de celui-ci. Ces exceptionnels « oldtimers », pour la plupart rares et authentiques, constituent une attraction de premier choix complétant à merveille le menu de cette délicieuse journée. Voyez par vous-même dans la vidéo ci-dessous !

Chaque année, ce « Rallye des Deux Parcs » permet de découvrir de nouveaux bijoux automobiles ou de redécouvrir ceux, tout aussi merveilleux, présents lors des précédentes éditions de l’événement. Cet été 2016, le géant américain Ford était sacrément bien représenté — pour mon plus grand plaisir, étant l’heureux possesseur d’une nouvelle Mustang. A l’arrière du château, c’est d’ailleurs une Mustang cabriolet de première génération (1965) qui exhibait fièrement sa robe de couleur bordeaux ainsi que son habitacle parfaitement conservé. Un exemplaire de plus en plus apprécié dans nos contrées, notamment depuis que la sixième génération y est disponible à la vente ! Beaucoup plus rare, une sublime Ford Thunderbird vêtue de rouge, décapotable et animée par rien de moins qu’un moteur à huit cylindres en V (V8), semblait tout droit sortie d’un film des « fifties » — période à laquelle elle fut produite. Et si la vision de cette Thunderbird constitue déjà une opportunité de taille, que dire de la présence de ces trois Ford Model A, exemplaires assemblés entre 1927 et 1931, soit il y a bientôt 90 ans ! Ces véhicules, précieux témoignages du passé, sont entretenus à merveille par leur propriétaire. Equipés d’une valise de voyage à l’arrière, d’une capote en cuir souple, d’un imposant radiateur à l’avant et d’une roue de secours à même le bas de caisse, ceux-ci vous transporte instantanément dans la peau d’un archéologue traversant Le Caire avant d’embarquer pour une croisière sur le Nil à la recherche de trésors perdus. Le rêve…

De l’autre côté de l’Atlantique, c’est sans conteste la Grande-Bretagne qui décroche la palme du nombre de véhicules natifs présents lors de la dernière « Garden Party » du Rotary Club de Dour-Quiévrain-Hauts-Pays. Fidèle participant depuis plusieurs années, le propriétaire d’une superbe Jaguar Type-E V12 bleue ciel nous fit le grand plaisir d’exposer une nouvelle fois la carrosserie reluisante et les chromes miroitants de cette dernière. Effet garanti. A ses côtés, une XK140 ainsi qu’une Sovereign complétaient le tableau pour la marque au félin. Autres habitués, les possesseurs de Morgan Roadster étaient eux aussi de la partie. On retiendra notamment la teinte bi-ton de l’une d’entre elles, jaune et bleu foncé, particulièrement attrayante. Difficile, pour ces Roadsters anglais, d’en évaluer l’âge : ils sont en effet toujours produits à l’heure actuelle ! Ce n’est pas le cas de la MGC GT, petit coupé au grand cœur de la marque britannique MG, dont le propriétaire m’en a largement présenté le moindre détail. La petite bombe rouge, animée par un moteur de six cylindres en ligne de 2.912 cm3 et reconnaissable à son capot bosselé, fut produite entre 1967 et 1969 sur base du roadster MGB. Une restauration complète dont son propriétaire n’est pas peu fier : « J’ai tout remis à neuf ! » Mais ce n’est pas tout : à côté de la légendaire Lotus Seven (toujours vendue aujourd’hui sous l’appellation « Caterham 7 ») pouvait-on admirer une Lanchester Sport Special bleue qu’il m’a été très difficile d’identifier ! Pensez donc, la firme basée à Birmingham fut fondée en 1899 et fut vendue à Daimler en 1930. C’est dire comme cette « Sport Special » est un véritable héritage de l’ancien temps ! Et puisque nous venons d’évoquer Daimler, c’est bien ce même constructeur anglais qui produisit l’étonnante Majestic Major (1959-1968) présente ce jour-là. Affichant une captivante peinture mêlant or et rouge flamboyant, l’imposante berline british fut souvent confondue avec son prestigieux homologue, Rolls-Royce.

Du reste, les oldtimers se laissant admirer entre deux buffets gourmands provenaient tous d’Europe : Mercedes-Benz, Porsche, Alfa Romeo, Fiat, Peugeot, Citroën ou Opel étaient plus ou moins équitablement répartis sur les pelouses et le gravier du domaine. Difficile de citer tous les beaux modèles dont les invités ont pu se délecter… je soulignerai donc spécialement la présence d’une Fiat 124 Spider d’époque, puisque celle-ci vient de trouver une succession dans les showrooms en 2016 suite à un partenariat entre Mazda et le motoriste italien. A côté des traditionnelles Mercedes-Benz SL 450 siégeait également une Porsche 944 d’un rouge éblouissant. Et alors que l’Opel GT fit s’exclamer la foule à son entrée grâce à ses phares rétractables (voire « pivotants » !), la petite Fiat 500 laissa opérer, comme chaque année, son irresistible séduction…

Aussi bien orchestrée que les musiques dont nous ont fait profiter les musiciens du jour, l’organisation de cette « Garden Party » n’a montré aucun signe de faiblesse, permettant aux convives de passer un excellent dimanche sous le soleil et en toute quiétude. Au delà des véhicules, il me paraît amplement justifié de rendre grâce aux nombreuses personnes qui ont si soigneusement préparé les apéritifs, entrées, grillades, accompagnements et desserts qui ont régalé toute l’assemblée. Un mémorable repas qui fut par ailleurs ponctué par diverses interventions des responsables du Rotary Club qui ne manquèrent pas de remercier chaleureusement les maîtres d’œuvre de cette journée hors du commun ainsi que leur fidèle hôte qui leur a ouvert, avec beaucoup d’humilité, les portes de son château.

La prochaine édition de l’événement devrait avoir lieu le 3 septembre 2017. Au plaisir de vous y retrouver pour toujours plus de sensations automobiles !

Galerie photo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *